Sans la brioche, Marie-Antoinette aurait-elle chu dans l’oublie ?

le 22 août 2013 par Arnaldo, Catégorie : HISTOIRE [ 0 ]

 

Ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche !!

 

 

La légende prête ces mots à Marie-Antoinette, Reine de France et épouse de Louis XVI. Elle les aurait prononcés à la fenêtre du chateau de Versailles, devant le peuple Parisien venu auprès du Roi se plaindre de l'augmentation du prix du pain. 

Cet épisode se situe en octobre 1789, quelques mois après la prise de la Bastille et l'abolition des privilèges. Toutefois, en cette fin d'année, le peuple est toujours aussi miséreux et il ne peut plus supporter l'augmentation des prix, notamment celui du pain. 

Le 2 octobre, l’Assemblée vote une Constitution assurant un droit de veto suspensif du Roi, une chambre unique et la permanence de l’Assemblée. Le Roi tergiverse pour accepter cette Constitution. Le 5 octobre, des femmes venues de la capitale arrivent à Versailles en réclamant du pain. Le Roi reçoit une délégation de femmes, dont une jeune ouvrière, Louison Chabry, à laquelle le Roi offrira un baiser et du vin dans un gobelet d’or ; cette jeune femme sera huée par la foule en ressortant du Palais. Les députés pressent le Roi d’accepter la Déclaration des Droits de l’Homme et la Constitution. Louis XVI signe enfin le décret dans la soirée. 

Le lendemain, le peuple, qui est resté devant le château de Versailles, s’excite et certains envahissent le château en réclamant le retour de la famille royale à Paris. Le Roi cède et, dans l’après-midi, "le boulanger, la boulangère et le petit mitron" sont emmenés sur un chariot, au milieu du peuple de la capitale portant en triomphe les têtes décapitées de certains gardes du corps du Roi ; ils sont conduits aux Tuileries où ils seront dès lors retenus prisonniers. 

C'est lors de ces deux journées qu'auraient été prononcées les paroles attribuées à Marie-Antoinette. Ont-elles été inventées par les ennemis de Marie-Antoinette, surnommée "l'Autrichienne" ou "Madame Veto". 

« Qu'ils mangent de la brioche ! » serait la réponse donnée par « une grande princesse » à qui l'on faisait part du fait que le peuple n'avait plus de pain à manger. Une interprétation assez répandue de la force de ce dicton est que par son ironie involontaire, cette réponse est censée illustrer la distance sociale qui existait entre les classes populaires et la noblesse.

 

Cette phrase, citée sans nommer la princesse, par Jean-Jacques Rousseau dans ses Confessions publiées en 1782, 7 ans avant ces évenements,  est souvent attribuée à tort à la reine Marie-Antoinette.


Celle-ci sera guillotinée le 16 octobre 1793, quelques mois après son époux Louis XVI.

 

Quant à l'image de cet article, il s'agit d'une oublie, patisserie datant du moyen-age.

 


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Derniers commentaires

Archives