Bombardier d'eau et plongeur

le 13 novembre 2012 par Arnaldo, Catégorie : TECHNIQUES [ 0 ]

 

Un canadair aurait aspiré un plongeur

 

 

Un plongeur aurait été retrouvé mort sur les lieux d'un incendie éteint, largué par un Canadair qui l'aurait ramassé dans un lac en même temps que l'eau.

 

L'une des premières scènes du film Magnolia fait d'ailleurs référence à cette légende, et le film la Turbulence des fluides reprend ce thème. Un épisode de Marie Pervenche et de la série Les Experts reprend aussi ce thème (saison 2, épisode 5).

 

En réalité, l'écope d'un bombardier d'eau mesure à peu prés 20 cm².

 

 

Rappelons par la même occasion que Canadair est une marque canadienne d'avions bombardier d'eau.

Les avions comme celui ci-dessus, grâce à cette technique efficace de lutte contre les incendies, n'a besoin que de 12 secondes pour écoper 6 137 litres d’eau à une vitesse de 130 km/h  et sur une distance de 410 mètres (1 350 pieds).

L’avion de pointe Bombardier 415 peut effectuer des écopages sur des plans d'eau qui n’ont que deux mètres (6,5 pieds) de profondeur et 90 mètres (300 pieds) de largeur. Quand le plan d’eau est trop restreint pour permettre un écopage complet, le Bombardier 415 peut remplir partiellement ses réservoirs et retourner au foyer d'incendie.

L’avion amphibie Bombardier 415 n’a pas besoin de suivre une trajectoire d’écopage parfaitement droite. Puisque l’appareil vole toujours pendant l’écopage, le pilote peut le manoeuvrer de manière à suivre les méandres d’une rivière ou à éviter les obstacles apparents sur l’eau.

 

 


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Derniers commentaires

Archives