Camel Spider

le 25 octobre 2012 par Arnaldo, Catégorie : NATURE [ 0 ]

 

En Irak, on aurait découvert des araignées géantes, les Camel Spiders

 

 

Des soldats américains en mission en Irak auraient découvert des araignées géantes, les Camel Spiders, pouvant courir à des vitesses ahurissantes, poussant des cris et se nourrissant de chameaux qu'elles auraient au préalable tués grâce à un puissant venin.

En fait, il ne s'agit même pas d'araignées. Cette légende vient d'une photo d'un soldat montrant deux solifuges (arachnides) morts accrochés l'un à l'autre. L'angle de prise de vue peut faire croire au premier coup d'œil qu'il s'agit d'un seul et même animal de taille impressionnante.

 

camel spider sandoval Giant Camel Spider?  Internet Hysteria

 

Les solifuges, en latin Solifugae, sont un ordre d'arachnides et tiennent leur nom du latin qui signifie « qui fuit le soleil ».

 

Ils sont également appelés Galéodes, Eremobates gladiolus, « scorpion du vent » dans certains pays africains, « araignée du soleil » en Espagne voire encore « araignée à dix pattes » (en raison de ses pédipalpes imposants).

 

Cet ordre comprend 1 100 espèces connues.

 

La plupart des solifuges vivent dans les régions tropicales et semi-tropicales, préférant les régions chaudes et sèches, bien que certaines espèces vivent dans des zones plus vertes et dans des forêts. La plus grande particularité des solifuges est de posséder de larges chélicères. Chacun des deux chélicères est composé de deux articles formant une pince. Chaque article porte un nombre variable de dents. Tous les mâles, à l'exception de ceux des Eremobatidae, possèdent un flagelle sur l'article basal du chélicère. Les Solifuges possèdent également de longs pédipalpes, dont le rôle sensoriel est similaire à celui des antennes des Mandibulates. Les pédipalpes sont adhésifs et servent également d'appendices locomoteurs.

 

Les solifuges sont carnivores ou omnivores, la plupart se nourrissant de termites, de coccinelles et d'autres petits arthropodes. Les proies sont localisées grâce aux pédipalpes, tuées et découpées par les chélicères. Elles sont ensuite liquéfiées par les sucs digestifs hors du corps ; le liquide est ensuite aspiré par la bouche. Comme leur nom l'indique, les Solifuges sont principalement nocturnes et cherchent l'ombre pendant le jour. C'est ce comportement qui a amené les soldats américains postés en Irak à penser que ces arachnides les attaquaient, alors qu'ils cherchaient simplement de l'ombre auprès des tentes des soldats.

 

Durant son existence, un solifuge peut creuser une quarantaine de terriers, certains s'enfonçant à une profondeur de deux mètres.

 

Un grand solifuge est capable de terrasser un scorpion et même certains vertébrés comme des lézards, des petits rongeurs et des oiseaux.

 

La reproduction peut inclure un transfert de sperme direct ou indirect : s'il est indirect, le mâle produit un spermatophore qu'il dépose sur le sol puis qu'il va déposer dans le pore génital de la femelle à l'aide de ses chélicères.

 

La femelle pond ses œufs (entre 50 et 200) dans un trou qu'elle a creusé et elle va veiller sur eux jusqu'à l'éclosion qui va mettre jusqu'à un mois (certaines abandonnent tout simplement leurs nids). La femelle peut attraper une proie pour nourrir le couvain entier ; elle mourra six semaines après la ponte, le mâle, quant à lui, meurt peu après l'accouplement. Les jeunes solifuges ne se nourrissent qu'après leur première mue, il leur en faudra neuf pour arriver au stade adulte, ils vivront, solitaires, environ une année.

 

Contrairement aux autres espèces de grandes araignées, les solifuges vivent rarement plus d'un an.

 


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Archives