Code de la route

le 16 novembre 2012 par Arnaldo, Catégorie : DESINFORMATION [ 0 ]

 

Après la catastrophe de Tchernobyl, les autorités responsables de la sécurité en France auraient déclaré que « le nuage radioactif s'est arrêté à la frontière »

 

 

Aucun responsable français n'a prononcé cette phrase, mais, des années après la catastrophe, la légende continue de circuler. La confusion provient notamment de la présentation d'une carte météo avec un panneau stop au journal de 20h d'Antenne 2.

 

Le 26 avril 1986 : l’humanité connut sa plus grande catastrophe nucléaire civile avec l’explosion du réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl, et la libération d’un nuage radioactif qui survola et contamina une grande partie de l’Europe. En France, il en résulte le mythe selon lequel le nuage se serait arrêté à la frontière, épargnant le pays des retombées radioactives. De nombreux rapport d’experts ont depuis, largement démontré le contraire.

 

A l’origine, le bulletin météorologique de Brigitte Simonetta, diffusée le 30 avril sur Antenne 2,  annonce que l’anticyclone des Acores localisé au dessus de la France représente un bouclier infranchissable contre le nuage. Et pour bien appuyer visuellement cet argument, la rédaction aurait proposé d’utiliser un panneau STOP.

 

stop-copie-1.jpg


Cette carte ne fait pas apparaître le nuage radioactif, telle une menace invisible, on ne sait pas du tout où il se trouve. Remarquez, pourquoi s’inquiétez ? On ne peut qu’imaginer que notre nuage respecte le code de la route et donc ce panneau STOP si judicieusement placé en plein sur la frontière. Mais à bien y réfléchir, le choix de ce symbole cartographique, dont la finalité était de nous rassurer, était-il le plus approprié ? J’aurais personnellement préféré un « sens interdit » : car après avoir marqué l’arrêt au panneau, qu’est-ce qui empêche notre nuage de regarder à droite, puis à gauche, pour s’assurer que la voie est libre et de continuer tranquillement sa route ?

La carte météorologique, parue dans Libération fait apparaître le nuage radioactif. L’impact visuel de cette carte est très réconfortant ... Enfin pour ceux qui ne se retrouvent pas dans cette inquiétante masse noire.

 

 

Cette carte nous indique formellement que nous avons bénéficié d’un prodigieux concours de circonstance, avec la présence de l’anticyclone des Açores bien ancré sur la métropole française. Mieux, notre allié des Açores ne pouvait pas nous laisser tomber, dans la mesure où les vents venant de l’Ouest lui permirent de repousser le terrible nuage noir vers l’Est. Et si nous n’étions toujours pas convaincus que cet anticyclone fut francophile, remarquez à quel point son effet sur le nuage radioactif s’avérât favorable : celui-ci décrit un arc de cercle qui épouse à la perfection les frontières du pays !
 

 


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Derniers commentaires

Archives