Fumer comme un pompier

le 11 septembre 2012 par Arnaldo, Catégorie : LANGUES [ 1 commentaire ]

 

Le tabagisme n'est pas l'apanage des pompiers...

 

 

Non, les soldats du feu ne fument pas plus que les autres !! Rendons-leur hommage en nettoyant leurs poumons !!

Cette expression très usitée aurait plusieurs origines :

  • L'une d'elles pourrait être la déformation de « fumer comme un sapeur ». Les sapeurs mineurs du génie avaient une allocation de cigares, pour conserver le feu. Ils les allumaient avec le mégot du précédent et n'arrêtaient donc pas de fumer.
  • Autrefois, les pompiers utilisaient des pompes à eau à vapeur. Celles-ci étaient utilisées principalement à Paris, à la création du Bataillon des Sapeurs-Pompiers de Paris, et dégageaient beaucoup de vapeur dans les rues et les enfumaient.
  • À l'époque où les vêtements ignifugés n'existaient pas et où les pompiers, pour éviter de cuire trop vite, se faisaient arroser d'eau avant d'entrer dans un endroit enflammé, une fois "au chaud", l'eau portée à haute température se transformait en vapeur. Et lorsqu'ils ressortaient, une grande quantité de fumée du lieu et de vapeur d'eau s'échappait de leur tenue...
  • Enfin, autre explication glanée sur le net mais dont je n'ai trouvé aucune référence, les cheminées de bateau s'appelleraient également des pompiers, cheminées qui fumaient énormément à l'époque des bateaux à vapeur.

 


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

1 commentaire

jeudi 04 octobre 2012 à 11:38 livre photo a dit : #1

Excellent article, ça m'a bien fait rigoler.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Archives