L'avé Maria

le 08 octobre 2012 par Arnaldo, Catégorie : HISTOIRE [ 0 ]

 

Les gens du Moyen âge ne se lavaient pas

 

En réalité, les gens du Moyen âge raffolaient des bains ! En effet, à cette époque, l'on attribuait à l'eau de nombreuses propriétés curatives (par exemple, Charlemagne prenait régulièrement des bains dans des sources thermales.).

Dans les villes, les bains publics se développèrent considérablement dès la fin du XIIIe siècle. Deux siècles plus tard, les étuves connurent leur apogée, devenant de véritables lieux de vie : en effet, les bains étaient mixtes, et l'on pouvait y prendre ses repas.

 

Toutefois, à la fin du XVIe siècle, plusieurs facteurs entraînèrent la fermeture des bains. De prime abord, au fil des années, les étuves s'étaient transformées en de véritables maisons closes, ce qui fut fermement critiqué par les huguenots moralistes.

En outre, les médecins de l'époque avancèrent la thèse selon laquelle l'eau, polluée, était responsable des épidémies et des maladies. Selon les médecins, les miasmes entraient plus facilement à l'intérieur du corps, car les pores se dilataient une fois plongées dans l'eau chaude.

 

Enfin, l'Eglise donna le coup de grâce aux bains publics, adoptant une ligne directrice plus ferme, privilégiant l'esprit au détriment du corps. Ainsi, la nudité qui ne choquait guère au Moyen âge, fut considérée comme une véritable offense à l'aube du XVIIe siècle...

Les étuves fermèrent alors les unes après les autres, ce qui eut pour conséquence de plonger les gens de l'époque moderne (et non du Moyen âge.) dans une longue période d'hygiène hasardeuse... qui se prolongea finalement jusqu'aux premières années du XXe siècle !

 

D'où vient cette idée reçue ? Il semblerait que les coupables soient une fois de plus les auteurs républicains du XIXe siècle, dont l'objectif inavoué était de "noircir" l'époque médiévale afin de glorifier la république. Ces derniers, outre le mythe d'un Moyen âge crasseux, élaborèrent d'autres fariboles tout aussi ridicules, telles que "le droit de cuissage".

 

 

De nos jours, il reste des gens qui ne se lavent pas, tel cet indien qui n'a pas vu de savon depuis 40 ans !!


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Archives