Saisons variables

le 03 septembre 2012 par Arnaldo, Catégorie : SCIENCES [ 2 commentaires ]

 

Les saisons ne changent pas à date fixe comme on peut le penser.

 

 

En ces temps maussades qui nous annoncent la venue prochaine de l'automne et de la dégradation du temps et des températures, rappelons que les saisons ne changent pas à date fixe. On a tous en tête le printemps le 21 mars à l'équinoxe de mars par exemple.

 

En fait, ces dates sont variables.

Une saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois, la saison joue un rôle déterminant sur l'état de la végétation qui dépend essentiellement de facteurs climatiques. L'expression : fruits et légumes de saison illustre parfaitement l'influence de la saison sur l'état de la végétation.

 

Les variations climatiques saisonnières sont créées par un double facteur : d'une part la révolution de la Terre autour du Soleil, et d'autre part l'inclinaison de l'axe nord-sud de rotation journalière de la Terre par rapport au plan de son orbite autour du Soleil (écliptique).

En fonction de la position de la Terre par rapport au Soleil sur son orbite, la zone qui reçoit les rayons du Soleil de façon perpendiculaire se modifie donc. Plus les rayons arrivent proches de la perpendiculaire (c’est-à-dire plus le Soleil est proche du zénith), plus il fait chaud.

D'une manière générale, le printemps et l'automne correspondent aux équinoxes (de printemps et d'automne), c'est à dire le jour où la nuit et le jour ont la même durée.

L'hiver et l'été correspondent aux solstices (d'hiver et d'été respectivement), c'est à dire pour l'été, lorsque le jour est le plus long de l'année et pour l'hiver, le jour ou la nuit est la plus longue de l'année.

 

Alors comment sont déterminées ces dates ?

C'est l'institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides (IMCCE), créé par décret du 2 juin 1998 et situé à l'observatoire de Paris, qui a pour mission l'élaboration d'éphémérides et qui détermine la date des équinoxes par exemple. Depuis la création du calendrier grégorien (1582) l'équinoxe de printemps tombe le 19, 20 ou 21 mars. Aux XIXème et XXème siècles il est toujours tombé le 20 ou le 21 mars. Dans le passé, il est tombé le 19 mars en 1652, 1656, 1660, 1664, 1668, 1672, 1676, 1680, 1684, 1685, 1688, 1689, 1692, 1693, 1696, 1697, 1780, 1784, 1788, 1792 et 1796. Il tombera de nouveau le 19 mars en 2044. L'IMCCE met en ligne un calculateur d'équinoxe.


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

2 commentaires

mercredi 05 septembre 2012 à 08:31 5qm a dit : #1

Lorsque l'Equinoxe est tombé... il ne s'est pas fait mal ? ;)

Sachant qu'"Une saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température" ; qu'en adviendra t'il avec les prévisions suivantes :

[ Europe ]

> On s’attend que les changements climatiques amplifient les disparités régionales en matière de ressources naturelles et de moyens économiques. Au nombre des incidences négatives figurent un risque croissant d’inondations éclair à l’intérieur des terres, une plus grande fréquence des inondations côtières et une érosion accrue (attribuable aux tempêtes et à l’élévation du niveau de la mer).

> Les régions montagneuses devront faire face au recul des glaciers, à la réduction de la couverture neigeuse et du tourisme hivernal ainsi qu’à la disparition de nombreuses espèces (jusqu’à 60 % d’ici 2080 dans certaines régions, selon les scénarios de fortes émissions).

> Dans le sud de l’Europe, région déjà vulnérable à la variabilité du climat, les changements climatiques devraient aggraver la situation (températures élevées et sécheresse) et nuire à l’approvisionnement en eau, au potentiel hydroélectrique, au tourisme estival et, en général, aux rendements agricoles.

> Les risques sanitaires liés aux vagues de chaleur et à la fréquence accrue des incendies devraient être amplifiés par les changements climatiques.

[ source ]

dernier rapport en date du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC)

https://www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar4/syr/ar4_syr_fr.pdf

mercredi 05 septembre 2012 à 12:05 5qm a dit : #2

[ EDIT ]

sans compter les petits tours que vont nous joueur ceux qui ont refusé de signer le protocole de Kyoto :

https://korben.info/des-drones-pour-reduire-la-puissance-des-ouragans.html

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Archives