Sécurité...rentière

le 02 octobre 2012 par Arnaldo, Catégorie : DESINFORMATION [ 0 ]

Et après, on nous dit que c'est pour notre sécurité !!!

 

La Fédération européenne des usagers à moto (la Fema) a mis la main sur une proposition de la Commission européenne, visant à généraliser à tous les véhicules terrestres à moteur (2, 4-roues et plus), une visite technique annuelle obligatoire. Cette proposition sera discutée au Parlement européen à partir de septembre 2012. Actuellement, neuf pays seulement dans l’Union ont établi un contrôle technique des 2-roues motorisés (2RM).

« La Commission évoque la question de la sécurité routière pour justifier cette généralisation », souligne la Fema. « Elle occulte le fait que très peu d’accidents de moto ont pour cause un défaut technique du véhicule. » Le prix de la visite technique obligatoire pourrait approcher les 50 euros. 35 millions de 2RM sont concernés en Europe.

 

Règlement européen

Ce texte sur le contrôle technique (CT) obligatoire, pour tous les véhicules à moteur dans tous les pays de l’Union européenne, relèverait d’un règlement, laissant peu de marge de manœuvre aux états membres. En voici les principales dispositions :

  • Il s’appliquerait à TOUS les véhicules à moteur, du cyclomoteur au 44 tonnes.
  • La fréquence minimale prévue (les pays pourront toujours demander encore plus) sera de quatre ans à partir de l’achat du véhicule neuf, puis de deux ans, puis tous les ans. Les véhicules de plus de six ans devront donc y passer tous les ans.
  • Toute modification d’un véhicule devra être validée par un passage spécial en CT, et chaque transaction pour la vente de véhicule d’occasion devra être accompagnée d’un certificat de CT récent.
  • Le contenu du contrôle n’est pas encore défini, mais pourrait être différent d’un pays à l’autre. Aucun intérêt, donc, en cas d’acquisition d’un véhicule d’occasion à l’international.
  • On ne sait pas si cette visite technique serait effectuée dans des centres dédiés ou dans le réseau des concessionnaires.

Forcing des professionnels du contrôle

« Les 130.000 signatures déposées à la Commission ont permis de repousser, jusqu’à l’enterrer, le CT spécifique pour les motos, mais le lobby des centres de contrôle est passé par un autre biais : l’uniformisation des CT à travers l’Union », déplore Frédéric Jeorge, membre du bureau national de la FFMC. « Il faut donc une fois de plus mobiliser les usagers à moto pour exprimer notre opposition à un contrôle technique 2-roues. »

 

Groupe de travail usagers

D’ores et déjà, les fédérations européennes d’usagers à moto prévoient de former un groupe de travail anti-CT, dans lequel la FFMC française pourra apporter toute son expérience. L’association a mené, depuis des années, de nombreuses actions dans le but de repousser un CT moto sur le plan national. Jusqu’ici, avec succès.

 

Mobilisation !

La proposition de la Commission européenne sera examinée à la rentrée par les parlementaires. Mais des mois s’écouleront pendant lesquels elle sera discutée, travaillée, amendée. Un délai que les associations d’usagers devront mettre à profit pour se faire entendre. Quitte à descendre dans la rue s’il le fallait.


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Derniers commentaires

Archives