une loi culottée

le 08 juillet 2015 par Arnaldo, Catégorie : HISTOIRE [ 0 ]

 

On connaît tous cette loi qui interdit au femmes de porter un pantalon...

 

 

Tout le monde à entendu parler de cette loi, non abrogée à ce jour, interdisant aux femmes de porter le pantalon. Ce qui, de fait, les rendrait hors la loi.

 

C'est l'exemple qui est prit habituellement lorsque l'on parle de la quantité de lois qui régissent notre pays, dont certaines sont très farfelues, voire désuètes.

 

Mais voila, le problème est que cette loi n'existe pas. en effet, il s'agit d'une ordonnance prise par le préfet de Paris sous le Consulat, le 7 novembre 1800. Cette ordonnance s'étendait au département de la Seine et aux communes de Saint-Cloud, Sèvres et Meudon. Ce qui limite déjà pas mal l'étendue de cette mesure.

 

Ensuite, elle n'interdisait pas aux femmes de porter un pantalon, mais leur interdisait de se travestir sans raison médicale et sans avoir demandé au préalable, l'autorisation à la préfecture de Police.

 

Le texte complet est consultable ici ----> Ordonnance du 16 brumaire an IX

 

 

On reste quand même loin de l'interdiction formelle de porter un pantalon !!

 

Ceci dit, il est vrai que cette ordonnance est toujours de vigueur, bien qu'en 1892 et 1909, elle fut légèrement adaptée par 2 circulaires, autorisant le port du pantalon aux femmes qui tenaient le guidon d'une bicyclette ou les rênes d'un cheval...

 

 

Le gouvernement, interpellé il y a peu par le sénateur Alain Houpert sur l'éventualité de son abrogation, a rappelé, je cite «L’ordonnance du préfet de police Dubois n°22 du 16 brumaire an IX (7 novembre 1800), intitulée "ordonnance concernant le travestissement des femmes" est incompatible avec les principes d'égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution. De cette incompatibilité découle l’abrogation implicite de l’ordonnance du 7 novembre qui est donc dépourvue de tout effet juridique et ne constitue qu’une pièce d’archives conservée comme telle par la Préfecture de police de Paris».

Espérons que les hommes, eux, ne se verront jamais interdire la jupe...Ca commence à être à la mode !!

 

 


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Archives