Des sables é-mouvants !

le 25 juin 2012 par El Lobo, Catégorie : NATURE [ 0 ]

on ne PEUT PAS être englouti par des sables mouvants, mais seulement y rester coincé...

 





 

 

Les sables mouvants sont un mélange d’eau, d’argile, de sel et d’environ 40% de sable. Le sel empêche les grains de se repousser, ce qui favorise leur agrégation, tandis que la viscosité élevée de l’argile (la viscosité, c’est le contraire de la fluidité : l’eau est fluide, le caramel est visqueux) stabilise quant à elle la structure en empêchant l’empilement des grains de sable de s’effondrer sous leur propre poids.

Lorsqu’une personne se débat pour tenter de sortir d’un sable mouvant, ses mouvements ont pour effet de diminuer la viscosité du sable et de liquéfier l’argile, et la structure s’effondre : le sable tombe vers le fond, l’eau remonte. La densité du sable devient alors si importante que les pieds de la victime y restent coincés, voilà le point important. Pour s’extraire, il lui faudrait une force d’une intensité comparable à celle nécessaire pour soulever une voiture ! La croyance selon laquelle il vaut mieux ne pas s’agiter dans cette situation est donc justifiée !!

Mais tout n’est pas perdu. Un être humain ne pourra jamais s’enfoncer complètement, car la densité du sable, même mélangé à l’eau, étant quasiment le double de celle du corps humain, le principe d’Archimède exclu que le plus léger puisse s’enfoncer dans le plus lourd.Résultat : il « flotte » ! En revanche, sortir de ce piège est une autre affaire : le sable agit comme un ciment. Il faut donc cesser tout mouvement brusque et laisser se reliquéfier le sable bloquant les membres ; redevenu mou, il ne les bloquera plus. Le problème est alors que l’individu piégé n’a rien sur quoi s’appuyer pour se sortir de là, et une aide est indispensable.

En réalité, ces légendes sur des personnes mortes noyées dans les sables mouvants viennent de ce que la plupart se trouvaient près d’un estuaire, et qu’à marée montante, une personne prise au piège meurt par noyade si elle n’est pas secourue à temps !

 


Les articles suivants pourraient également vous intérésser :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot u8w1flc5 ?  : 

Catégories