Un poil à ma zoute

le 22 juin 2012 par El Lobo, Catégorie : NATURE [ 0 ]

 

Les poils ne repoussent pas plus rapidement et de façon plus drue après le rasage !

 



 

Cette croyance est, de façon probable, apparue lors de la simple observation des poils après le rasage.

En les observant de plus près, les femmes ont pu constater que leurs poils repoussaient avec une pigmentation plus foncée et qu’au toucher, ils étaient moins doux. Elles ont donc fait un lien direct entre le rasage et la réapparition des poils indésirables.

On ne peut pas associer la création de ce mythe à une date précise, mais dès 1928, des études ont commencé à démontrer que le rasage n’était pas relié à la croissance des poils.

  • Le poil est composé de plusieurs structures, dont la tige et la racine. La tige est la section morte et superficielle du poil, celle que nous tentons d’éliminer, tandis que la racine est contenue dans le derme ou dans l’hypoderme. Il nous est donc impossible de le raser. Ainsi, la vitesse de croissance des poils et sa coloration ne sont pas modifiées.

  • On remarque davantage la croissance d’un centimètre de cheveux courts, que d’un centimètre de cheveux longs. Les poils, puisqu’ils sont courts, projettent également cette impression.

  • Les poils coupés qui repoussent ont l’air plus drus, mais ne le sont pas réellement. En fait, le rasoir effectue une taille transversale des poils. Donc en repoussant, ils ne sont pas immédiatement fins, comme ils l’étaient avant le rasage. Au toucher, ils sont plus drus, car ils sont taillés de façon plus grossière. Plus ils poussent, plus l’environnement extérieur affine les poils.

  • Lorsqu'elles vieillissent, certaines femmes peuvent observer une pousse accrue des poils. Ce désagrément n’est pas causé par le rasage répété, mais par une perte d'efficacité de l’insuline, qui a un rôle de transport des glucides du sang dans les cellules. Étant en perte de rendement, le corps produit un surplus d’insuline, qui amène les ovaires à générer une quantité plus élevée de testostérone. Cette surproduction d’hormone entraîne alors une hausse de l’activité de croissance du follicule pileux.


 Pour en savoir plus :article web


Les articles suivants pourraient également vous intérésser :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot 3ipk0 ?  : 

Catégories